"L'homme humble est celui qui connait sa place"


A Avihaï AMAR – Iyar 5772
Qu'Hachem te protège mon fils, pour que tu puisses suivre le chemin des Tsadikim VaHassidim Yr'é Shamaïm,
t'eloigner du mal et faire le bien, toujours dans la Sim'ha et la Emouna... Amen !

Il est vrai que la diversité des conflits suscitant la haine n’a malheureusement jamais manqué dans toutes les générations, et bien souvent il est question de très mauvaises Midoth qu'il faut réparer, car elles occultent la lumière de la Emouna, indispensable pour orienter l'homme et lui éviter de mettre les pieds dans le plat.

Les Hakhamim nous enseignent que de même qu'Hachem étale devant Lui Sa miséricorde (Midat Rahamim), fait disparaître de devant Lui la stricte justice, ne garde dans Son coeur aucune rancune ni vengeance envers les Bnei Israël, et ne leur enlève pas les paroles de la Torah, de même chacun des Bnei Israël doit se conduire de la sorte envers son prochain, ainsi qu’il est dit : "Tu ne haïras pas ton frère dans ton coeur, tu réprimanderas certainement ton prochain et tu ne porteras pas de faute à cause de lui. Tu n’auras ni vengeance ni rancune envers ton peuple, tu aimeras ton prochain comme toi-même, Je suis Hachem" (Vayikra 19)

Et lorsque (Dieu preserve) le Yetser Hara' trouve toutes les "bonnes raisons" pour "séduire" une personne et l'inciter à faire du mal à son prochain, ou pire encore, à son âme-soeur, tôt ou tard cette personne réalisera un jour son imbécilité de s'être attaquée qu'à elle même, car comme nous l'enseigne la Hassidout, le peuple d'Israël est uni spirituellement, et est assimilé à un seul corps qui reprèsente Hachem ici bas.

De même qu'un corps est constitué de plusieurs membres, la tête, le coeur, les mains, les pieds... avec pour chacun d'entre eux une place et un rôle bien définis, de même le peuple d'Israel est composé de plusieurs âmes de diffèrents niveaux, ayant leurs places & rôles spècifiques, et tirant leur vitalité d'âmes plus élevées (celles de nos Sages - assimilés à la tête du corps) qui nous orientent et nous aident à bien penser, afin de réaliser notre devoir spirituel de Tikoun (reparation) dans ce monde.

D'ailleurs, si la Torah nous enseigne que "l'homme humble est celui qui connait sa place", c'est justement pour réaliser qu'il existe des règles harmonieuses, ainsi qu'une hièrarchie à respecter au sein de notre peuple.

Cependant, lorsque par exemple "un pied" se prend soudain pour un autre membre de ce corps, disons "la tête", alors il ne faut pas s'etonner de le voir reflechir comme un pied !

En effet, c'est lorsqu'une personne ne se connait pas elle même, et qu'elle n'a pas véritablement saisi quelles étaient ses responsabilités ici bas, qu'elle en arrive à empiéter sur l'espace, les biens et le rôle d'autrui.

Une telle grave erreur est susceptible de generer de la Haine d'une part chez l'abuseur qui ne comprend pas pourquoi on ne lui cèderait pas ce qu'il convoite, et d'autre part, chez la victime qui se retrouve abusée.

Mais finalement, une telle situation n'est rien d'autre qu'une mise à l'épreuve désirée par Dieu, qui dévoilera à chacune des parties ce qu'elle est vraiment au travers de ses actions/réactions, et offre ainsi une expèrience unique de pouvoir se remettre en question et de corriger ses imperfections. D'ailleurs, la base de la Emouna est de se rappeler que tous les paramètres de la vie sont providentiels, car Dieu accorde la Vitalité à tout ce qui doit se réaliser de meilleur pour le Tikoun de chacun (réparation et élévation de l'âme), alors qui oserait s'en révolter au lieu de donner le meilleur de soi face à l'épreuve ?

Bien sûr, si la Torah précise qu'il est absolument interdit de haïr son prochain, il est néanmoins de notre devoir de mettre en garde le fauteur, et aussi de nous défendre selon la loi juive et celle du pays, pour que comme dans l'exemple : "un pied" sache qu'il n'est qu'"un pied", et surtout qu'il apprenne à marcher "bien droit". Mais toujours avec amour, justice, et dans la dignité, conformèment à nos valeurs juives.

En ces jours qui précèdent la fete de Chavouot, temps du don de la Torah, qu'Hachem puisse nous éclairer la voie à suivre, et nous indiquer de quelle manière nous devons conformer notre comportement quotidien aux enseignements de la Torah.

Kol touv

Yoël