* * * ט"ו בשבט * * *


" Bonne fête de Tou Bichvat "

Tou Bichvat est une très jolie fête juive qui marque la fin de l'hiver. Elle a lieu le 15 du mois de Chevat, comme son nom l'indique : en effet, en hébreu, "Tou" désigne le chiffre 15. On l'appelle aussi nouvel an des arbres, car c'est une fête qui célèbre le renouveau de la nature. Le temps où, en Terre Sainte, apparaissent les premiers bourgeons des arbres les plus précoces : après le sommeil de l’hiver, un nouveau cycle ainsi commence.

Du point de vue de la hala’ha, de la loi religieuse juive, le quinze Chevat marque une date importante au regard des prélèvement opérés, en Israël, sur les produits de la terre. A compter de cette date, en effet, les fruits apparaissant en bourgeons sur les arbres sont réputés appartenir au nouvel « exercice ».

Nous marquons ce jour en mangeant des fruits d’abondance et, en particulier, les 7 espèces que la Torah énumère en louange de la Terre d’Israël : « un pays de blé, d’orge, de vin, de figues et de grenades, d’olives et de miel », le vin renvoyant bien sur au raisin et le miel aux de dates.

L'arbre représente dans la pensée juive la métaphore de l'être humain : L’arbre est un végétal, en hébreu, Tsoméa’h, celui qui pousse. D’abord graine, il devient un arbuste et, envers et contre tout, s’efforce de grandir jusqu’à être un arbre portant ses fruits.
De l’homme, la Torah nous dit qu’il est « tel l’arbre des champs ».

Larbre se distingue par le fait qu'il produit des fruits, capables, à leur tour de donner naissance à d'autres fruits, qui, eux aussi porteront des fruits. Quand on plante une graine ou une jeune pousse, on doit la préserver des mauvaises herbes et de tout ce qui est nocif, l'arroser, jusqu'à ce qu'elle devienne un arbre portant de beaux fruits, bons et agréables.

L'enfant est le fruit de l'homme. L'homme exerce une influence sur son enfant, il fournit des efforts et de l'énergie pour le faire grandir et devenir un garçon ou une fille bon et droit, le protège de toutes les actions mauvaises ou négatives, c'est à dire des mauvaises fréquentations. Chaque effort est donc justifié.... et cet enfant grandira, deviendra adulte et à son tour donnera naissance à d'autres enfants, les éduquera dans le droit chemin et tous ces enfants seront la joie de leurs parents, et la gloire de notre peuple, la nation d'Israël.

Il y a aussi un enseignement qui concerne chacun : quelle qu’ait été la journée qui s’achève, il faut que demain soit meilleur, plus positif, que nos actions soient de « beaux fruits » dignes de nos profondes racines.


TOU BICHVAT, c'est quoi ?