" Bonne fête de CHAVOUOT "

Au l'endemain de la sortie d'Egypte où HM se dévoila pour nous delivrer de l'esclavage physique et moral, c'est durant 49 jours de Omer que nous avons acquis chaque jour un couple de combinaisons des 7 Midoth (7x7=49), et que nous avons façonné le Keli (receptable) pour recevoir la Torah avec Amour et Crainte du Ciel.

L'objectif etant biensur de circoncir le prepuce de notre coeur qui fait obstacle au devoilement de la véritè et à la simple prise de conscience que nous Lui devons absolument TOUT et à chaque instant !

A ce propos, Moché Rabbenou disait : "Et maintenant Israel, que te demande HM ton Dieu? Si ce n'est que de Le craindre, de marcher dans toutes Ses voies et de L'aimer.."

Alors, pour ce Chavouot soyons tous présents, petits et grands, pour écouter ensemble les 10 Commandemts. Et ce biensur, dans la Emouna et la joie, mais surtout en preservant et en poursuivant le "Shalom" (avec son prochain et en particulier avec sa moitié d'âme), car seul le "Shalom" est source de toutes les benedictions au sein de chaque foyer d'Israel en particulier et pour le peuple Israel en general.

Face à un tel challenge ô combien difficile à l'approche de la Gueoula oú le Yetser hara met le paquet pour nous diviser, attachons nous aux recommandations de nos Sages, rappelant que "la recompense est à la mesure de l'effort" en particulier pour le commandemt "haïssez la discorde et aimez la paix" qui une fois mis en application hâtera la délivrance, permettra d'obtenir immédiatemt la suppression de notre exil, dont la raison est le contraire de l'amour du prochain...

Hag Samea'h be-Ahava


     La Parasha du Shabbat qui précède le don de la Torah est « Bamidbar » (Dans le Desert).

- Qu’apprenons nous du fait que la Torah a été donnée dans le désert ?
(D’après la Si’ha 1 de la Parasha Bamidbar du Rabbi de Loubavitch (extrait du Mayen ‘Haï))

1)     Le désert est un endroit abandonné, qui n’appartient à personne. Personne ne s’approprie un désert comme un jardin où une vraie propriété… C’est une terre qui appartient à tout le monde dans la même mesure.

ð     Il en est de même pour la Torah qui n’est pas liée à un homme en particulier mais à tout le monde et dans la même mesure… La Torah est un héritage pour tous les juifs quelque soit son niveau. Donc chaque juif se doit et peut s’investir dans Torah et Mitsvot.

2)     Le désert est en général dépourvu de végétaux, il n’y a rien mise à part de la poussière, de la terre et du sable …

ð     Il en est de même pour quelqu’un qui veut être « Mequabel Ete HaTorah » (acquérir l’enseignement de la Torah)… Pour avoir ce mérite, il faut être humble et se considérer bas tel la poussière de la terre, le sable... et ne pas être hautain ou orgueilleux !

3)     Dans un désert, il manque les nécessités indispensables à la survie de l’individu comme l’eau, la nourriture ou les vêtements...

ð     Durant les 40 années passées dans le désert, les Bné Israël s’appuyaient sur les mérites des Tsadikim pour qu’Hachem leur assure tout cela : « Myriam Hanévia » pour l’eau, « Moché Rabénou » pour le manger, « Aharone Hacohen » pour les « Anané Kavod » (nuées) qui s’occupaient de soigner le linge et le faisaient même grandir selon la taille du Ben Israël.

Aujourd’hui, il en est de même pour nous aussi qui devons en priorité étudier et pratiquer la Torah et les Mitsvot, bien qu’il existe des nécessités de la vie… Et en procédant ainsi, c’est Hachem qui nous assurera toutes les nécessités matérielles de la vie…

4)     Le désert est un endroit de danger avec tous les animaux qu’on y trouve, comme le scorpion, le serpent…

ð     Et la Torah a spécialement été donnée la bas pour nous enseigner qu’un juif qui se trouve en « Galout » (Exil) est en situation de danger spirituel... En effet, le serpent rappelle la faute d’Adam et Eve… c'est-à-dire, le « Yetser Hara’ » (le mauvais penchant) qui désire faire trébucher les Bné Israël dans des fautes. Et le scorpion se dit en Hebreu 'Akrav (Lettre Aïne + Krav = 70 + combat) => La Torah nous permettra de faire face aux 70 nations et réussir notre combat jusqu'à la Gueoula b"h.

Ceci pour nous apprendre que le juif se trouvant dans une telle situation doit spécialement s’attacher à la Torah et les Mitsvot, car ceci constituera sa seule vraie protection jusqu’à la grande « Gueoula » (délivrance) du peuple juif tout entier avec l’arrivée de Machia’h... Amen !

LECHANA HABAA BIROUSHALAÏM HABENOUYA
Yoël

Chavouot, c'est quoi ?